Se repérer dans l’espace en utilisant le ciel étoilé

Rechercher

Se repérer dans l’espace en utilisant le ciel étoilé

PrintFacebookTwitterLinkedin
Cycle 3
Durée
3h20

Type de ressources

Séquence d'activités

Thème(s) Scientifique(s) 1er degré

Thème(s) Scientifique(s) 2nd degré

Nombre d'activités

2

Crédits

CC BY-NC-SA 4.0 International

Cette séquence propose aux élèves d’observer le ciel étoilé, de représenter (sous forme de maquettes) quelques constellations à partir d’observations simulées par le logiciel Stellarium et de découvrir les traces des observations effectuées par quelques civilisations à différentes époques.

Notions et connaissances travaillées : Astronomie, univers, étoiles, constellations, mouvements célestes, mesure de distances, échelles, représentation géométrique de l’espace et des astres.

Compétences travaillées : Reconsidérer les interprétations.

Disciplines : Sciences et technologie, physique-chimie

Activité 1 : Observer les étoiles

Déroulé et modalités : Les élèves se familiarisent avec le logiciel Stellarium, puis tentent de représenter en trois dimensions leurs observations du ciel.

Message à emporter : Une représentation du ciel en deux dimensions n’est pas complète. Pour passer d’une représentation en deux dimensions à une maquette en trois dimensions, on doit collecter des données supplémentaires qui peuvent modifier notre interprétation du phénomène que nous sommes en train d’étudier.

Activité 2 : S’entraîner et reconsidérer les interprétations

Déroulé et modalités : Les élèves s’entraînent aux calculs permettant de passer « des années-lumière de l’univers aux centimètres de la maquette », puis imaginent de nouvelles constellations et reconsidèrent leur interprétation du ciel étoilé.

Message à emporter : Les constellations n’ont pas de réalité physique. Même si les étoiles qui composent une constellation nous semblent proches les unes des autres quand on les observe à l’oeil nu, elles sont en réalité très éloignées les unes des autres. Pour se repérer grâce au ciel, les êtres humains ont regroupé certaines étoiles, car ils y voyaient des formes imaginaires (un peu comme on peut avoir l’impression qu’un nuage a une forme d’objet ou d’animal). Chaque civilisation a imaginé ses propres constellations pour mieux se repérer dans l’espace et dans le temps.


 

Une sélection de ressources pour enseigner chaque notion scientifique aux programmes scolaires du BO !

En savoir plus

Découvrez L@map, la plateforme de formation en ligne pour les professeurs du premier degré et du collège. 

En savoir plus