L'action internationale de La main à la pâte

Rechercher

L'action internationale de La main à la pâte


La dimension internationale intrinsèque à La main à la pâte, depuis la mission fondatrice de Georges Charpak à Chicago, en 1995, n’a cessé de cohabiter avec son action en France, s’en nourrissant d’un côté et l’enrichissant à son tour des idées et pratiques puisées au creuset de tous les partenariats noués.

L’action internationale de la Fondation La main à la pâte a connu diverses phases marquées par de profondes évolutions. Elle est structurée aujourd’hui autour de quatre grands axes :

  • un Séminaire international annuel qui rassemble des acteurs de l’enseignement des sciences pour mieux comprendre la diversité des situations et des besoins, et dessiner les coopérations de demain ;
  • des projets de coopération en soutien aux initiatives locales de développement de l’enseignement des sciences : conseil stratégique à destination des décideurs, formation des formateurs, partage et adaptation de ressources pédagogiques et scientifiques... ;
  • des projets de réflexion et d’échanges, notamment européens, pour découvrir, capitaliser et diffuser les bonnes pratiques et l’innovation de chacun au service de tous, et pour penser les enjeux de l’enseignement des sciences ;
  • une initiative ambitieuse sur la question globale de l’éducation au changement climatique, à travers la fondation abritée Office for Climate Education, créée en 2018 par la Fondation La main à la pâte et des scientifiques du climat.

 

Une mobilisation de toutes les forces vives de La main à la pâte, en appui aux partenaires locaux

Toutes les actions de coopération de la Fondation mobilisent largement les réseaux de La main à la pâte et ses relais : coordonnateurs de Centres Pilotes, conseillers pédagogiques, inspecteurs, formateurs des Maisons pour la science et des INSPE, enseignants-chercheurs en didactique des sciences, professeurs référents de Collèges La main à la pâte… Des dizaines de praticiens de terrain ont ainsi sillonné le monde - et continuent de le faire - notamment pour former des milliers de formateurs locaux qui, à leur tour, ont formé des dizaines de milliers d’enseignants …

Cela, toujours dans le respect des contextes culturels et institutionnels locaux, La main à la pâte se refusant à transférer un quelconque modèle, mais au contraire encourageant l’appropriation de ses idées et ressources par ses partenaires étrangers, et leur laissant l’initiative des nécessaires adaptations.

 

La participation de la Fondation La main à la pâte à " l’Équipe France "

Depuis quelques années, la Fondation a eu à cœur de mettre son expertise au service de projets favorisant les synergies entre les acteurs français de la coopération éducative.
Elle a ainsi travaillé récemment main dans la main avec, notamment :

  • France Éducation International et Expertise France, au Soudan, dans le cadre du programme EQUIP consacré à la formation initiale des enseignants de sciences du primaire, et bientôt sur la suite, EQUIP 2 dédié à la formation continue ;
  • l’Agence française de développement (AFD), à Madagascar (projet AQUEM) et au Sénégal (projets ADEM-Dakar et PAEBCA), et bientôt aux Comores (projet Bundo la Malezi), en partenariat avec les ministères de l’Éducation nationaux.

D’autres collaborations sont également en cours, par exemple avec l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), dans le cadre du programme APPRENDRE, pour lequel l’expertise de la Fondation peut être mobilisée, toujours à la demande des ministères locaux.

 

> Consulter la brochure sur l'expertise internationale de la Fondation La main à la pâte