Remise des prix La main à la pâte !

Rechercher

Remise des prix La main à la pâte !

Événements
10/02/2022
PrintFacebookTwitterLinkedin

Les Prix La main à la pâte de l’Académie des sciences ont été remis aujourd'hui, le 1er Février 2022, lors d’une cérémonie en direct sur YouTube. Ils récompensent des projets scientifiques menés en classe privilégiant l’investigation et l’expérimentation, comme le préconise la Fondation La main à la pâte. Leur inventivité et leur démarche scientifique peuvent inspirer d'autres enseignants.

Découvrez le palmarès de cette édition !

Prix "Écoles - Collèges"

Cette année, le jury présidé par Thierry Giamarchi, a décidé de distinguer les dossiers suivants, en distribuant :

  • Deux mentions au palmarès d’un montant de 200 € 
  • Trois seconds prix ex-aequo d’un montant de 400 €
  • Un prix spécial dans le domaine de la chimie, en partenariat avec la Fondation de la Maison de la Chimie, d’un montant de 550 €
  • Un premier prix d’un montant de 550 €

 

Mentions au palmarès

École primaire Pierre Mac Orlan à Lanrivoaré (Finistère) pour le Projet de science participative, conduit par Stéphane Alemany et les classes de CM1 et CM2

Proche des plages du Finistère où a échoué le pétrolier Amoco Cadiz en 1974, l’école de Lanrivoaré multiplie les initiatives pour sensibiliser les élèves aux conséquences de la pollution sur la nature. Après avoir étudié les algues de l’estran, puis les animaux à marée basse, la classe du cours moyen de l’école primaire Pierre Mac Orlan s’est fixé pour objectif de ramasser et d’étudier les macro-déchets de la base nautique à proximité de l’école. Une fois les échantillons observés au microscope, les élèves ont noté la présence de particules de plastique de la taille de copépodes. Ils ont essayé de comprendre pourquoi le plastique restait dans les eaux de surface, ou bien coulait, ce qui les a conduits à expérimenter et travailler sur la notion de densité. Dans le cadre d’un partenariat avec Océanopolis, les élèves se sont lancés dans la fabrication de pelles en 3D pour filtrer le sable. Fin mai 2021, pendant la journée «Jeunes Reporters des Arts, des Sciences et de l’Environnement», la classe a présenté sa démarche d'investigation scientifique en public. Expérimentation scientifique, élaboration d’un prototype 3D, lancement d’une campagne promotionnelle… les élèves se sont impliqués dans toutes les étapes du projet !

École élémentaire Les Tamaris à Béziers (Hérault) pour le projet La tête dans les planètes, conduit par Ophélie Vidal et 19 élèves de CM1 et CM2

19 élèves de CM1 et CM2 ont mobilisé leurs connaissances du système solaire pour appréhender les notions de proportionnalité. La réalisation de deux maquettes à l’échelle, l’une collective exposée dans l’école et l’autre présentée sous forme d’une pochette comportant les planètes et des fiches explicatives, est à l’origine de ce projet. Envisagé sous l’angle de l’interdisciplinarité en abordant des domaines aussi divers que les mathématiques, la technologie et les arts plastiques, ce projet a offert l’opportunité aux enfants de proposer des protocoles expérimentaux, de créer des maquettes tout en évaluant leurs réussites et leurs difficultés.

Seconds prix ex-aequo

École primaire Charles Lebourg à Nantes (Loire-Atlantique) pour le projet Quoi de neuf sous le soleil ? conduit par Marylise Collin et Julie Huet Bainvel et les classes de CM1 et CM2

Et si un panneau solaire mobile alimentait en énergie un affichage lumineux d’informations dédié à la vie de l’école ? C’est le challenge lancé par deux enseignantes de l’école primaire Charles Lebourg à leurs élèves de CM1 et CM2. Leur objectif : corréler les sciences des énergies, les sciences des matériaux et les mathématiques dans une approche éco-citoyenne. Pour mener à bien la conduite de ce projet, les élèves se sont initiés à l’expérimentation scientifique pour comprendre les circuits électriques, découvrir la composition d’un panneau photovoltaïque et appréhender les paramètres nécessaires à son bon fonctionnement. Une fois le cahier des charges élaboré, les élèves ont entrepris la construction d’un meuble à roulettes, réceptacle du panneau solaire.

Collège Louis Paulhan à Satrouville (Yvelines) pour le projet Paulhan et les oiseaux, conduit par Djamila Gadouche et une classe de 6e

Comment préserver un lieu naturel proche du collège ? Tel est le défi lancé par la classe de 6ème du Collège Louis Paulhan. À travers une approche interdisciplinaire (SVT et technologie), les élèves ont procédé à des expérimentations scientifiques : observation, élaboration de stratégies, travail en groupe et confrontation de résultats sont autant d’étapes accomplies au fur et à mesure de ce projet.  La fabrication de mangeoires sur lesquelles ont été installés des appareils photos à détecteurs de mouvements faisait également partie des temps forts de leur mission. Avec l’aide d’une équipe de chercheurs de l’unité Écologie, Systématique et Évolution (ESE) de l’Université Paris-Sud, les collégiens ont analysé les milliers de photos obtenues, observé la diversité des espèces d’oiseaux sous un prisme scientifique. Au final, un travail de mise en forme rigoureux des résultats (graphique, diaporamas, expositions) a été mené pour présenter leurs démarches aux parents et aux sartrouvillois. 

Collège Montesquieu à Orléans (Loiret) pour le projet Stratospherique Dragon conduit par Éric Venaille et plusieurs classes

De la réflexion, au lancer d’un ballon stratosphérique, en passant par sa conception, ce projet mené dans des classes du collège Montesquieu, témoigne de l’implication des élèves, des enseignants mais également d’étudiants ingénieurs participant à l’atelier scientifique dans le cadre d’un partenariat. Apprendre à se questionner, à chercher avec les autres, à mener un projet sur le long terme dans un esprit de découverte et d’inventivité sont autant d’étapes franchies avec succès par les élèves.

Prix spécial dans le domaine de la chimie en partenariat avec la Fondation de la Maison de la Chimie

École primaire des Oliviers à Béziers (Hérault) pour le projet Du plastique… Oui ! Mais du bio ! conduit par Patricia Moreau et des élèves de CE1 et CE2

 

Pourquoi le plastique pollue-t-il ? De quoi est-il constitué ? Est-il vraiment utile ? sont autant de questions soulevées par les élèves de CE1 et CE2 de l’école primaire Les Oliviers. Après avoir échangé, observé, manipulé et raisonné, les enfants ont pris conscience de l’omniprésence des matériaux plastiques dans leur quotidien et découvert la chimie des polymères. Une nouvelle question leur est alors venue à l’esprit : « Le plastique biodégradable ne serait-il pas la réponse pour réduire toute cette pollution ? ».  Des éclairages de scientifiques de l’INRAE de Montpellier leur ont offert l’opportunité d’avancer dans leur réflexion. Pour donner encore plus d’écho à leurs travaux, la classe s’est investie, en fin d’année scolaire, dans la création d’une bande-dessinée afin d’illustrer et de promouvoir leur démarche scientifique à travers une approche éco-citoyenne.

Premier Prix

École élémentaire de Dracy (Yonne) pour le projet Sciences au verger, conduit par Xavier Terrien et sa classe à 4 niveaux (du CE1 au CM2)

Établir un potager dans la cour de l'école était au cœur du projet de cette classe à 4 niveaux (du CE1 au CM2). Après s’être interrogés sur les spécificités physiques et chimiques des sols, les enfants ont effectué des modélisations. Ils ont également pris l’initiative de modifier l’impact environnemental de l’école en transformant les déchets de la cantine scolaire en compost. Puis avec une autre classe du département située à Étigny, ils ont identifié les paramètres à conserver et à changer. Dans un deuxième temps, leur attention s’est portée sur la présentation et la communication de leurs résultats. Avec leurs propres mots, ils ont rédigé un article scientifique qui témoigne de la rigueur avec laquelle ils ont mené leurs recherches.

Palmarès des prix "Masters métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation”

Mention au palmarès

Titre de Mémoire – La représentation de l’immensité de l’espace stellaire chez les élèves

Salomé HOLLARD (INSPE de Nice, MEEF 1er degré)


Second prix

Titre du Mémoire - Cahier d’expériences et apprentissage du vocabulaire scientifique en moyenne et grande section de maternelle
Marine ROGNONE (Master MEEF premier degré, INSPE de Nice)


Premiers prix ex-aequo

Titre du Mémoire – Les apports de l’Éducation au développement durable au cycle 2 : évolution des conceptions initiales et du comportement des élèves
Laïla OUBAAKIL (INSPE de Saint Germain en Laye, MEEF 1er degré)

Titre du Mémoire – Dans quelle mesure la pédagogie de projet permet-elle des apprentissages sur le plan mathématique et sur le plan des attitudes ?
Guillaume LORIMIER (INSPE de Grenoble, MEEF 2nd degré parcours Mathématiques)


Palmarès du Prix « Professeur – Formateur »

Prix ex-aequo

Titre du Mémoire - Exploitation d'un espace de biodiversité : accompagner les enseignants pour développer les compétences d'observation en sciences chez les élèves
Alexia BLONDEL (CAFIPEMF, académie de Poitiers)

Titre du Mémoire - En quoi former un enseignant à la démarche d’investigation lui permet de rendre plus cohérente sa pratique professionnelle en général
Pierre KMIECIK (CAFIPEMF, académie d’Amiens)

  • Retrouvez les temps forts de la cérémonie sur le compte Twitter de la Fondation La main à la pâte.

Découvrez L@map, la plateforme de formation en ligne pour les professeurs du premier degré et du collège. 

En savoir plus