Percer et trouer la matière

Rechercher

Percer et trouer la matière

PrintFacebookTwitterLinkedin
Cycle 1

Type de ressources

Séquence d'activités

Contributeur(s)

Thème(s) Scientifique(s) 1er degré

Copyright

Creative Commons

Mots clés

Pour percer, trouer des matières, les enfants choisissent des outils. Dans un premier temps, les enfants sont invités à fabriquer une étiquette en carton. Ils essaient des outils pour percer le carton, comparent leur efficacité, choisissent les plus performants et gardent une trace du choix effectué. Ils apprennent à adapter leurs gestes aux outils pour les utiliser de la manière la plus efficace possible. D'autres situations sont ensuite proposées : percer des perles pour faire des colliers, percer du carton pour assembler un pantin. 

Des activités technologiques… dès la maternelle
Il existe une véritable fascination des enfants pour les objets techniques. Des expériences réalisées avec des enfants de 2 - 3 ans à qui l’on donne des objets divers - des lampes torches, serrures, clés, essoreuse à salade, robinets, lecteurs de cassettes, moulinettes de cuisine… -  montrent qu’immédiatement, l’objet placé entre les mains des enfants, génère chez eux le projet de l’utiliser ! Si l’on met à disposition d’un petit groupe d’enfants une  collection de ces objets, on constate, en suivant chacun de ces enfants, qu’il essaie de faire fonctionner un objet, en prend un second, observe un copain réussir à utiliser le premier objet, revient vers le premier, tente un nouvel essai…

Plusieurs approches de découverte de l’objet technique sont possibles

  • L’enfant fabrique des objets (plutôt en grande section)
  • L’enfant utilise des objets (plutôt en petite et moyenne section)

L’utilisation d’ustensiles de cuisine est une pratique assez courante en maternelle. Mais souvent (peut-être par crainte de lassitude de l’enfant, ou pour  "gagner du temps"), on vise un résultat immédiat en offrant l’objet le mieux adapté à la situation et en montrant le geste le plus performant.
Certes cette pratique procure un plaisir immédiat à l’enfant, mais la situation de tâtonnement  où il essaie, compare, sélectionne les objets en fonction des performances de ceux-ci est beaucoup plus riche du point de vue d’une éducation technologique, et aussi de par les compétences langagières et comportementales qu’elle met en œuvre (à condition de ne pas laisser l’enfant sans soutien dans une situation difficile)

Comme pour la fabrication d’objets, plusieurs entrées peuvent être envisagées. Ici, il s’agit de partir d’un projet pour aller à la découverte d’objets.
Des projets du type : « fabriquer du jus de raisin », « obtenir de la farine à partir de blé »,  « faire du vent pour faire avancer le bateau à voile », « casser des noisettes »…) amènent l’enfant à rechercher des outils, les essayer, les comparer et sélectionner les plus performants pour l’effet attendu. C’est cette démarche qui est envisagée dans le présent travail.
On peut aussi partir de l’objet  pour faire naître un projet : quelques pistes sont proposées en fin de séquence.

Dynamique de la séquence « Percer, trouer la matière, comment ?  » *
Moyenne Section

Dans un premier temps (séances 1 et 2), les enfants sont invités à fabriquer une étiquette en carton. Ils devront percer le carton avec des outils mis à leur disposition. Ils essaieront ces outils, compareront leur efficacité, choisiront les plus performants et garderont une trace du choix effectué. Ils devront également adapter le geste à l’outil pour être efficaces.
En séance 3, ils seront à nouveau confrontés à un problème de sélection d’outils, ici, en vue de réaliser un collier de perles en pâte à modeler. Le choix d’outils réalisé à cette occasion sera comparé au premier. 
La séance 4 permet de réinvestir les savoirs et savoir-faire acquis.
En séance 5, ils devront, en vue de réaliser un pantin en bois, sélectionner à nouveau les outils les plus performants pour percer cette nouvelle matière.
(Travail réalisé à partir d’une séquence mise en œuvre par Annie Zambeaux, Ecole maternelle La Rivière de Corps)

Séance d'activité : Comment trouer des étiquettes ?

Séance d'activité : Trier, représenter

Séance d'activité : Comment fabriquer un collier

Séance d'activité : A l’occasion de Noël, comment décorer le sapin et la classe ?

Séance d'activité : Fabriquer un pantin en bois

Séance d'activité : A la découverte d’un nouvel outil

Le mot de l’auteur

Pour envisager d’autres découvertes d’objets, d’outils, de matériaux…

De l’objet au projet :
Des objets techniques divers peuvent être mis à disposition dans le coin « découvertes scientifiques » de la classe, sans consigne particulière au départ. Ce temps permettra à l’enfant de se familiariser avec les objets,  et à l’enseignant, d’observer les réactions des enfants vis-à-vis de ces objets.
Un exemple : des ustensiles pour râper.
Dans le cas des ustensiles de cuisine divers dont, pour cet exemple, des râpes fonctionnent d’abord « à vide », comme dans des jeux d’imitation. On projette ensuite de râper du gruyère :
Dans l’action, divers problèmes d’ordre technologiques vont  se poser :

  • Quels objets choisir ?
  • Quelles sont les actions à cordonner pour utiliser l’objet le plus efficacement ? Par exemple avec une râpe plate : qu’est ce qui bouge, le morceau de gruyère ou la râpe ? dans quel sens frotter le morceau de gruyère ? Pour la râpe à manivelle : dans quel sens tourner ? comment positionner la râpe ?, 
  • Quel type de râpe utiliser pour un besoin précis ? (grosseur du râpé, râper du gruyère ou des carottes).  

Le résultat de l’action correspond-il à l’effet recherché ? Si les enfants, spontanément, ne se pose pas cette question, elle sera initiée par l’enseignant au moment opportun, au cours de l’action, en incitant l’enfant à observer le résultat effectif, et à exprimer ce qu’il espérait faire. Quand ? Pas trop tôt pour ne pas inhiber l’action, pas trop tard sinon le problème ne sera plus d’actualité…

Ainsi on dégagera le « concept de râpe », que l’on pourra retrouver dans d’autres objets techniques (râpes à légumes) ou outils (râpes à bois).
Les pannes sont aussi des moments privilégiés à exploiter pour mettre en relation organes (râpe, manivelle…) et fonctions (arracher la matière, faire tourner…)
Par exemple, quels objets utiliser pour râper le gruyère, les carottes ? Comment écraser les pommes de terre pour la purée? La préparation d’un repas ou d’une collation permet de donner du sens à ces actions.

- perforatrices, agrafeuses, vrille, marteau, tenailles, clous, aiguilles, tournevis, perceuse électrique (utilisée par l’adulte), vilebrequin.
- carton, pâte à modeler, bois, fil, écrous, guirlandes, fil de fer, blocs de Siporex…

Amener les enfants à opérer un choix pertinent pour percer, trouer des matières différentes.

Une sélection de ressources pour enseigner chaque notion scientifique aux programmes scolaires du BO !

En savoir plus

Découvrez L@map, la plateforme de formation en ligne pour les professeurs du premier degré et du collège. 

En savoir plus