Caméléon

Rechercher

Questions aux experts

Biologie animale sauf l'homme

Caméléon

Bonjour,
J'enseigne en MS de maternelle. Suite à la lecture d'un album "Une histoire de caméléon", un parent d'élève qui a vécu plusieurs années à l'Ile de la Réunion m'a proposé d'apporter des photographies prises dans son jardin là-bas. Deux caméléons y figuraient presque côte à côte, l'un très coloré, l'autre beige/marron.
J'ai alors demandé comment il se faisait que les deux animaux, si proches, ne présentaient pas la même coloration. Il m'a répondu qu'il s'agissait d'un mâle et d'une femelle et que seuls, les mâles caméléons changent de couleur.
Ce que je veux savoir maintenant, c'est pourquoi?
Merci pour votre réponse.
F.B.

Sun 10/02/13 - 07:44
Anonyme

Bonjour,

D'après les articles que j'ai pu lire sur le sujet, males et femelles peuvent changer de couleur.

Un caméléon peut avoir des couleurs très différentes à différents moments de la journée ou différentes périodes de sa vie. Même si les deux individus présents sur la photo étaient parfaitement identiques d'un point de vue génétique, ils pourraient arborer des couleurs très différentes à un temps t.

Le changement de couleur des caméléons est en fait une facon de communiquer. Les couleurs expriment ainsi de la colère (souvent des couleurs plus sombres), de la domination vis à vis d'autres membres de leur espece ou pour les mâles permettent de faire la cour aux femelles (dans ce cas là des couleurs très vives).

Le choix des couleurs est en fait soumis en même temps à cet aspect social (voie passant par le système nerveux) et à l'environnement (par exemple la température ou la lumière influent sur les couleurs).
Pour la petite expérience, si par hasard vous trouvez un caméléon, mettez le sous une lampe, il changera de couleur!

C'est donc une combinaison de nombreux facteurs environnementaux et "personnels" qui vont déterminer ces couleurs. Biensur, différentes espéces possèdent différens types de couleurs.

Pour les méchanismes, il s'agit en fait de cellules remplies de pigments spécifiques. Ces cellules en étant compressées ou étendues, vont mener à des couleurs différentes.

j'espère que cela répond à vos questions, j'ai éssayé de rester courte, si vous souhaitez plus de détails, n'hésitez pas!

Aude

lun 11/02/2013 - 04:33
Haut
gabrielle.zimmermann@fondation-lamap.org

Le caméléon rencontré à La Réunion (où il est connu sous le nom commun d'"endormi" ou "caméléon panthère") appartient à l'espèce Furcifer pardalis. Cette espèce était initialement endémique de Madagascar et a été introduite par l'Homme à la Réunion.

Mâle et femelles sont tous deux capables de variations de couleurs, mais dans des gammes différentes : les femelles possèdent des gammes de couleurs plus ternes, les mâles varient - eux - dans des gammes de couleurs beaucoup plus vives. Il existe de plus des caractéristiques de couleurs propres aux populations de caméléon panthère de chaque région malgache.

Une telle différence de gamme de couleurs entre le mâle et la femelle relève du dimorphisme sexuel, c'est à dire l'ensemble des différences morphologiques plus ou moins marquées entre les individus mâles et femelles d'une même espèce. Le dimorphisme peut porter sur la couleur, comme ici, mais aussi sur la taille, le métabolisme, l'odeur, le comportement... On peut citer d'autres exemples, par exemple chez le faisan, le paon, le poisson guppy, bon nombre d'espèces de papillons... où mâles et femelles présentent de grandes différences dans leurs caractéristiques morphologiques. Très souvent, c'est le mâle qui possède des couleurs plus vives.

L'origine évolutive de ces différences s'explique généralement par la sélection sexuelle, qui est l'un des mécanismes de l'évolution (au même titre que la sélection naturelle). Ce concept résulte de la compétition qui existe pour la reproduction, entre individus d'une même espèce.
Chez beaucoup d'espèces (comme chez le caméléon panthère), ce sont les femelles qui exercent une sélection sur les mâles, en favorisant certains d'entre eux avec lesquels elles vont se reproduire de façon préférentielle. Des situations inverses où le mâle exerce une sélection sexuelle sur la femelle existent chez d'autres espèces.
Ici, les femelles vont favoriser les mâles présentant des couleurs plus vives. Elles vont donc avoir plus de descendants mâles ayant ces mêmes couleurs. Au fil des générations, les mâles présentant ces couleurs vives vont devenir majoritaires dans la population, ce dimorphisme sexuel pouvant finir par devenir caractéristique de l'espèce, comme chez le caméléon panthère.

Pourquoi des couleurs vives ? La vivacité des couleurs est généralement liée à l'état de santé de l'individu, cette coloration étant le signe de sa bien portance dans l'environnement qui est le sien. C'est en quelque sorte un "indicateur" de ses capacités biologiques, elles mêmes le reflet de sa qualité génétique. Ces couleurs sont également une garrantie du succès de reproduction des futurs descendants : choisir un beau mâle pour l'accouplement augmente les chances d'avoir un "fils" lui-même dôté de beaux attribus, et perpétuer ses gènes au fil des générations (cette théorie s'appelle la "sexy son hypothesis").

Dans certains cas, de tels phénomènes conduisent à l'apparition de caractères morphologiques contraire aux nécessités de survie (c'est la "théorie du handicap"), comme la queue majestueuse du mâle paon, ce dernier signalant de façon caricaturale : "j'ai des gènes si bons me donnant des capacités biologiques tellements performantes que je peux me permettre de dépenser ces ressources inutilement, voire de façon handicapante. Choisis-moi. Et en prime, tes futurs petits (mâles) seront égalements choisis par les femelles".

La caricature s'arrête là. Ces "choix" (ici des femelles) et l'apparence des mâles sont bien sûr inconscients : le comportement de choix lui-même est le résultat d'un phénomène de sélection. Les femelles qui avaient tendance (initialement par hasard) à choisir des mâles reproducteurs colorés ou à queue longue (et donc robustes) produisaient des descendants mâles également colorés, robustes, ayant eux-même plus de chances de se reproduire, ainsi que des descendantes femelles porteuses du même comportement de "préférence". Au fil des générations, les femelles présentant ce comportement de "choix des mâles colorés" sont devenues majoritaires dans la population, accroissant par conséquent d'autant la tendance des mâles à revêtir des couleurs vives.

lun 11/02/2013 - 05:47
Haut
francoismoutou@orange.fr

Bonjour,
Le caméléon de la Réunion a été importé de Madagascar. A la Réunion il est appelé "endormi", le terme "caméléon" étant réservé à un agame indien (Calotes versicolor), également introduit.
Effectivement les animaux des deux sexes n'ont pas la même couleur générale, ce qui est assez classique en zoologie (voir canard colvert par exemple). Chez les caméléons, tous les individus sont capables d'adapter leur fond chromatique au décor dans lequel ils se trouvent. Le mâle eera plus dans du vert (feuillage frais), la femelle plus dans des teintes brunes (feuillage fané, etc...). Ceci dit, le mimétisme et la discrétion des caméléons sont aussi associés à leurs attitudes très lentes, à leur forme lancéolée, globalement en forme de feuille, à leur étroitesse latérale (ils se cachent derrière la petite branche à laquelle ils sont accrochés, tournant en même temps que l'observateur passe), etc.
Voila ce que je pourrais vous répondre.
Cordialement,
François Moutou

lun 11/02/2013 - 07:36
Haut
marie.delahaye@ac-dijon.fr

La capacité de changement de couleurs chez le caméléon est due à la présence de chromatophores, cellules de peau dotées de pigments colorés. Il en existe de quatre types : noir, bleu, rouge et jaune.
Ces différents pigments sont activés grâce à des hormones. Il s'agit principalement d'un mécanisme de communication sociale, le caméléon pouvant devenir pâle d'inquiétude ou noir de colère et même zébré de bandes brunes et jaunes s’il est effrayé. D’une façon générale, les couleurs sombres marquent la colère, l’agressivité, les couleurs vives et claires sont là pour courtiser les femelles et certainement pour mieux intimider ses rivaux
Depuis les études H. Parker en 1938, la faculté de changer de couleur chez le caméléon n’est donc plus considérée comme un seul art du camouflage pour s’adapter au milieu, mais surtout comme l'expression des émotions ou des variations de température du caméléon. Cependant, si le changement de couleur est d’abord développé comme un moyen de communication, le camouflage intervient secondairement. En effet, si les caméléons nains, plutôt terrestres, ont en général une robe plutôt marron, les espèces arboricoles arborent souvent du vert, du jaune ou du bleu.

sam 16/02/2013 - 12:22
Haut