Classification phylogénétique et classement Dewey

Rechercher

Questions aux experts

Biodiversité et évolution

Classification phylogénétique et classement Dewey

Bonjour,

Au cours d'une animation science au sein d'une médiathèque, j'ai entendu la médiathécaire énoncer les catégories "invertébrés", "reptiles", "poissons".

Ces termes ne sont plus pertinents dans la "nouvelle" classification phylogénétique mais existent toujours dans la classification Dewey.

Comment résoudre le dilemme?

François

Tue 21/04/15 - 05:52
gabrielle.zimmermann@fondation-lamap.org

Bonjour François,

Aujourd'hui, les systématiciens s'attachent à produire une classification qui soit le reflet de l'histoire évolutive du vivant. Les groupes que l'on manipule, nommés "clades", rassemblent un ancêtre commun (hypothétique, puisqu'on ne pourra jamais avoir la certitude en trouvant un fossile, qu'il s'agit de lui ou d'un cousin, même très proche !) et l'ensemble de tous ses descendants. Par exemple l'ancêtre commun à tous les tétrapodes (caractérisés par la présence de deux paires de membres) et l'ensemble de tous ses descendants : espèces actuelles ou fossiles.

Tout groupe qui serait incomplet (un ancêtre commun hypothétique mais seulement une partie de ses descendants) ou "fourre-tout" (des espèces piochées à droite et à gauche dans des groupes évolutivement éloignés) n'est pas valide au regard de cette méthodologie.
- C'est le cas, par exemple, pour le groupe des dinosaures (Dinosauria), qui n'est valide que si on y inclue les oiseaux : autrement, il manque une partie des descendants de l'ancêtre commun hypothétique considéré.
- Des groupes comme "poissons", "reptiles" ou "invertébrés" sont des ensembles "fourre-tout", rassemblant des espèces très variées, sur des critères respectivement liés à un mode de vie (pour les "poissons") ou une définition par l'absence (la non-présence de vertèbres chez les "invertébrés"). Ces groupes ne sont pas des clades, ils ne sont pas valides au regard de la méthodologie en vigueur de classification du vivant, mais ils sont néanmoins encore dans le langage courant car ils sont un héritage culturel vieux de plusieurs siècle et nous informent sur la place centrale que s'attribuait l'être humain dans la "Nature", il y a deux siècles...

La classification de Dewey (initiée au 19ème) l'utilise, tout comme les enfants, et même les adultes, qui ont grandi dans ces conception. A l'aide d'un travail de méthodologie en classification (en commençant pourquoi pas par le classement de formes géométriques comme dans cette séance), on peut réfléchir avec les élèves à la pertinence d'utiliser des "clades" plutôt que des groupes "fourre tout" ou encore à "rassembler sur un critère d'absence".

Une fois ceci discuté, les élèves - comme les scientifiques bien souvent - continueront sans doute à utiliser les "noms onnis" de "reptiles" ou "poissons" (même au Muséum, on ne peut souvent s'en empêcher !) mais en ayant conscience de leur non pertinence scientifique au regard de la classification telle qu'elle se fait aujourd'hui. Ils sauront que dans le langage courant, ça ne pose pas de problème (nous continuerons tous d'aller à la poissonnerie et pas chez le "vendeur de téléostéens, sélaciens, crustacés décapodes et mollusques variés"... mais que si l'on se place dans un contexte de travail en sciences et qu'on veut fabriquer une classification pertinente (qui soit le reflet d'une histoire évolutive du vivant), alors il faut faire d'autres types de groupes... et utiliser d'autres noms.

Cette discussion autour du langage est passionnante en classe : en classification, le lien entre science et langage est très étroit (la systématique décrit, nomme et classe), et une entrée par le défi "pourquoi le terme de poisson n'est-il pas correct en sciences ?" peut même être un fil conducteur très stimulant, avec les plus grands, au collège par exemple, car les élèves ont parfois déjà eu échos de controverses.

J'espère avoir pu vous apporter quelques éléments de réflexion !

mar 28/04/2015 - 05:44
Haut
gabrielle.zimmermann@fondation-lamap.org

Pour illustrer les changements de pensée de l'homme vis à vis de sa place dans "la nature" et donc la mutation de la méthodo en classification en découlant, j'ai bricolé deux dessin. C'est carricatural, bien sûr, mais ça résume cette petite révolution scientifique... et humaine.

Avant, on classait comme ça (et c'était plutôt un "tri") - Cliquez dessus pour voir en grand. :


 

Mais ça, c'était avant. Maintenant, on classe plutôt comme ça - Cliquez dessus pour voir en grand. :

mer 29/04/2015 - 14:03
Haut

Vous souhaitez aborder ce sujet avec vos élèves ?
Consultez nos ressources pour la classe !

Accéder aux thèmes scientifiques et pédagogiques