comment montrer en classe de cm1 qu'une eau est potable ou non ?

Rechercher

Questions aux experts

Matière et matériaux

comment montrer en classe de cm1 qu'une eau est potable ou non ?

Bonjour,

Je prépare une séquence sur la potabilité de l'eau pour une classe cm1 mais je ne sais pas de quelle manière montrer aux enfants qu'une eau est potable ou non en classe, de manière visuelle.
Merci de vos retours d'expériences ou de vos solutions.

Sun 14/02/16 - 11:48
guilhem.dezanneau@ecp.fr

Bonjour,

Sincèrement je ne vois pas de moyen simple de réaliser ce genre d'expérience. Une eau peut contenir toutes sortes de "cochonneries" la rendant non potable sans que son apparence ni que ses propriétés de base ne soient drastiquement affectées.

ça me semble très compliqué.

G. Dezanneau
CNRS, CentraleSupelec

lun 15/02/2016 - 12:13
Haut
fnouyrigat@free.fr

On ne peut affirmer qu'une eau est potable sans analyses chimiques et bactériologique qui ne peuvent se voir!. On peut par contre considérer que l'eau est suspecte lorsque elle est trouble, présente une odeur, une couleur ou un goût quelconque

lun 15/02/2016 - 13:09
Haut
gyptis@noos.fr

Bonjour,
Si l'eau est trouble, colorée, jaunâtre, chargée en matières organiques car restée au contact de la terre humide alors les jeunes enfants admettront facilement qu'elle n'est pas potable. Posez leur la question auriez-vous envie de boire une telle eau ?
En revanche une eau limpide peut être non potable. Par exemple, elle peut contenir trop d'ions métalliques lourds comme les ions plomb II incolores.

C'est l'occasion de faire des filtrations et des dilutions. Toute dilution atténue la coloration. Toute filtration tente à rendre l'eau plus claire...
Vous pouvez même aller jusqu'au rôle que les plantes jouent en terme de filtration de l'eau.

Bien cordialement,

Marie-Thérèse Lehoucq

lun 15/02/2016 - 02:55
Haut
alain.chomat@fondation-lamap.org

Une eau potable est une eau sans danger être consommée. Autrement dit elle ne doit contenir ni substances dissoutes dangereuses ni microbes, ce qui n'est pas visible à l'oeil nu, donc non observable en classe. Mais il est possible de rendre une eau limpide par décantation et filtration. T c'est déjà bien. Voir sur ce sujet , dans les ressources pour la classe du site de La main à la pâte, dans le secteur Matières et matériaux, l'activité "Les chemins de l'eau".

lun 15/02/2016 - 03:06
Haut
corinactis@gmail.com

Bonjour,
Il n'est pas possible d'évaluer visuellement la potabilité de l'eau. C'est loin d'être suffisant voire dangereux. Une eau claire n'est pas forcément potable (ex: eau de mer filtrée). La présence de minéraux ou substances dissoutes toxiques n'est pas visible; la présence de germes pathogènes n'est pas visible non plus. Seules des analyses effectuées en laboratoire attestent en toute sécurité de la potabilité de l'eau. Une eau filtrée puis bouillie par exemple élimine pas mal de risques mais cela n'enlève pas de probables contaminations par des métaux lourds ou pesticides par exemple. Une eau légèrement trouble peut à contrario être tout à fait potable. Le problème n'est pas si simple.
Difficile de montrer cela à des élèves. Leur expliquer oui !
J'espère que cela peut éclairer votre lanterne.
Cordialement
Yannick

lun 15/02/2016 - 03:58
Haut
elisabeth.massot@normalesup.org

Bonjour,

Les réponses précédentes ont mis le doigt sur le grand problème de la potabilité de l'eau : il est très facile le cas échéant de montrer qu'une eau n'est pas potable, mais il est très difficile de dire qu'elle est potable, car il faut vérifier les dizaines ou centaines de raison qui pourraient la rendre non potable. Cela dit, vous pourriez poser votre problème d'une autre manière : monter qu'une eau qui a l'air potable ne l'est pas forcément, c'est pourquoi des gens s'intoxiquent!

Vous pourriez étudier une eau prélevée près de chez vous lors d'une séance découverte de la nature, de sport, etc. Après les étapes premières de filtration, qui seront certainement chouettes à faire avec les élèves, vous pouvez passer à l'analyse de l'eau limpide, dans laquelle il peut rester des «saletés» invisibles. Deux types de «saletés» peuvent polluer l'eau : des produits chimiques ou des bactéries.

Pour la pollution chimique, vous pouvez utiliser les tests caractéristiques d'ions : il s'agit de substances qui changent de couleur si des produits chimiques (ici les ions, mais j'utilise le mot ions pour vous, pas pour les élèves ! Ils peuvent se contenter de «produits chimiques») sont présents dans l'eau. Il faudrait savoir quels ions sont présents en (trop) grande quantité dans votre eau pour réaliser un seul test, celui qui va le mieux marcher chez vous. Ensuite vous prenez une carafe filtrante, qui filtre justement les produits chimiques. Puis vous refaites le test, et là la substance ne change plus de couleur : votre produit chimique étudié est resté dans le filtre.

Pour la pollution bactérienne, vous pourriez utiliser des boîtes de pétri remplies de gélose. Voici un site qui a l'air de bien expliquer : https://sites.google.com/site/tpebacterieantibiotique/annexes/manipulati...
Vous pourriez essayer avec l'eau du robinet, qui est potable, et votre eau non potable. Vous pourriez aussi essayer avec une eau du robinet filtrée laissée à l'air 24 h : il y a plein de bactéries qui se sont développées, car la filtration de l'eau a enlevé le produit chimique anti-bactéries qui s'y trouvait ! Un prof de bio pourra sûrement vous aider à trouver le matériel et à remplacer l'étuve d'une manière ou d'une autre (si vous faites ça quand il fera chaud à la fin de l'année, deux jours au Soleil devraient suffire !)

Dans tous les cas, il faut absolument tester toutes les expériences vous-même avant pour être bien sûre que ça marche et pour bien contrôler les conditions expérimentales (quantité de produit utilisé, si l'eau de la rivière ou de l'étang réagit différemment de celle du robinet, etc).

Et pour conclure, vous pouvez leur montrer une image d'usine à décanter, avec d'abord une partie filtration classique, comme ils ont fait eux, puis avec une partie filtration pour produits chimiques, comme la carafe, enfin avec une partie filtration pour bactéries (et cerise sur la gâteau, la dernière étape où on rajoute le produit chimique anti-bactéries : du chlore, comme à la piscine et pour la même raison !).

Bon courage, c'est un beau et vaste projet !

lun 15/02/2016 - 11:00
Haut
jean-claude.chottard@parisdescartes.fr

Il ne sera pas possible de "montrer" que l'eau est potable. A ce sujet, nous prenons bien soin lorsque nous faisons "transformer de l'eau sale en eau propre" à des élèves de CP/CE1 de préciser que l'eau ainsi "nettoyée" n'est pas potable. Peut-être faudrait-il aborder la notion de bactérie, de microorganisme non visible à l'oeil. Ceci doit pouvoir se faire avec beaucoup de simplification. Je crois qu'il serait utile de contacter l'Agence de Bassin de votre Région. Ils vous communiqueront la liste des étapes utilisées pour préparer l'eau potable locale : les filtrations, les traitements à l'ozone ou à l'hypochlorite de sodium ou au rayonnement UV. Ce sujet est d'autant plus d'actualité que de nombreux Maires font étiqueter "non potable" l'eau des fontaines de leur village pour se mettre à l'abri d'éventuelles poursuites.
JC Chottard

jeu 18/02/2016 - 10:35
Haut

Vous souhaitez aborder ce sujet avec vos élèves ?
Consultez nos ressources pour la classe !

Accéder aux thèmes scientifiques et pédagogiques